Enthral

Le Marketing Digital

facebook-privacy

Facebook se paye nos têtes

| 3 Commentaires

Facebook s’est toujours défendu de vouloir utiliser les information personnelles de ses membres à des fins publicitaires. Dans les faits, le mouvement semble bel et bien inéluctable. On se souvient que le géant des réseaux sociaux avait déjà dû faire machine arrière à plusieurs reprises sur le sujet des données privées et de leur exploitation par les développeurs et les publicitaires.

Aujourd’hui Facebook franchit un nouveau cap en s’apprêtant à proposer un nouveau format de publicité dont la principale caractéristique est d’utiliser le comportement de vos amis comme principal atout.

Le principe est très simple: dès que vous likez un objet (une vidéo, une page Facebook, un lieu sur Facebook places etc…), cette action peut potentiellement être reprise par une marque à des fins publicitaires (si vous n’en avez pas spécifié l’interdiction dans vos paramètres de confidentialité).

Si pour Facebook et les entreprise cette offre est absolument évidente (c’est à ce mécanisme même que Facebook doit son succès), la probabilité d’une nouvelle levée de bouclier de la part des utilisateurs est également élevée. En effet, il est fondamentalement problématique que les activités que nous entreprenons au quotidien sur le réseau social puissent être potentiellement réutilisées à des fins promotionnelles.

Par analogie, imaginez que votre banque par exemple vante à un de vos amis le fait que vous ayez souscris à un crédit chez eux. Il n’est pas du tout certain que vous souhaitiez partager activement cette information avec vos amis, ou à choisir peut-être auriez-vous choisi de parler d’autre chose. Facebook s’apprête donc à prendre la parole auprès de nos amis et en notre nom, en monnayant notre supposée influence au passage.

Sur le fond, il s’agit d’un “coup de pouce” payant à la viralité d’une offre présente sur Facebook. Sur la forme, c’est maladroit en termes de communication, comme d’habitude.

Enhanced by Zemanta
2 comments
Axyome
Axyome

C'est bien ce que fait Viadeo par exemple, "tel ami à souscrit la version premium"... c'est exactement la même chose et cela ne choc personne?

Guillaume
Guillaume

Ce n'est pas exactement la même chose: dans l'exemple que tu cites, Viadeo fait son auto-promotion, ils ne vendent pas les actions de tes contacts à un tiers.
Je suis cependant d'accord avec toi: ce n'est pas forcément choquant, mais ça me gêne que finalement une marque puisse parler à ma place à mes amis. Facebook s'est construit sur un pacte de confiance avec ses utilisateurs: je vous donne mon vrai nom et mes vrais amis, en échange vous m'offrez une plate-forme sécurisée. Donc toute utilisation des données privées qui sont confiées à Facebook est sujette à caution. Ce que je crains à terme c'est une vraie perte de confiance de la part des utilisateurs, qui pourrait signer l'arrêt de mort pur et simple de Facebook.

Trackbacks

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Développeur Facebook, Claude Super et Stupidbook, guillaume de butler. guillaume de butler a dit: Sur mon blog: Facebook se paye nos têtes http://ow.ly/1b1cZS [...]